Sécurité et tranquillité publiques

Les agents de police nationale et de police municipale concourent aux missions de police administrative : cela signifie qu’ils sont chargés de missions de prévention et de surveillance du bon ordre, de la tranquillité, de la sécurité et de la salubrité publiques. Les agents de police municipale ne peuvent en revanche agir que dans les limites des pouvoirs de police du maire, dont ils dépendent directement. 
Ainsi, les agents de police municipale interviennent sur les difficultés relatives au stationnement, à la circulation, aux conflits de voisinage etc. Les agents de police nationale peuvent intervenir plus largement sur des faits de délinquance. Il faut donc avoir en tête qu’une ville ne peut à elle-seule assurer la mission de maintien de l’ordre. Il est impérativement nécessaire de travailler en partenariat étroit avec les représentants de l’État.

La première des libertés est la sécurité.
Chaque jour, à Chalon,

défendons notre tranquillité.

L’îlotage

L’îlotage consiste à confier à un ou plusieurs agents la surveillance d’une partie de la ville de manière pré-définie. Il s’agit donc pour les agents de police municipale d’être sur le terrain, afin de privilégier le dialogue avec la population, les acteurs associatifs, les commerçants, les parents à la sortie des écoles etc., pour anticiper au mieux les transgressions à la loi et les incivilités de la vie quotidienne.

L’îlotage doit pouvoir s’imposer dans l’espace public afin de diminuer la fréquence d’intervention en vue du rétablissement de l’ordre public.

Il vise à renforcer la dissuasion vis-à-vis des délinquants par la présence des îlotiers sur le terrain et leur connaissance des habitants.

Forts des constats d’incivilités récurrentes tant dans les quartiers chalonnais qu’au centre-ville, il nous paraît indispensable de mettre l’accent sur la nécessaire présence des policiers municipaux dans l’espace public au plus près de la population. 

Le renforcement de l’îlotage sera notre priorité afin de créer des liens entre les agents et les Chalonnais, quels que soient leurs quartiers.

Pour cela, il faudra donc renforcer les effectifs, de façon progressive, afin que cela soit financièrement supportable par la collectivité, dès le début du mandat.

Tout ceci permettra d’envisager le renforcement des équipes de soirée, afin d’assurer un service de patrouille de nuit le week-end.

La vidéoprotection

Nous évaluerons l’efficacité du réseau de caméras déjà existantes afin de l’améliorer et de l’adapter aux réalités de terrain (nouvelles caméras, déplacement de caméras existantes sur des points plus stratégiques…).

Nous optimiserons la vidéo-verbalisation après avoir diligenté un audit interne, en veillant à promouvoir largement l’aspect préventif et pédagogique du dispositif. Nous veillerons à ce que les moyens humains soient assurés et l’aspect réglementaire respecté.

Nous systématiserons le port de la caméra piéton (petit objectif fixé à la boutonnière, il enregistre l’image et le son dès lors qu’il est activé) tant pour la protection des citoyens que de nos agents de police municipale.

Proximité

Afin d’être proche des habitants, de lutter contre l’isolement et de faciliter l’accès aux droits, nous soumettrons au conseil municipal l’achat d’un bureau mobile-Police Municipale.

L’idée est simple : tenir des permanences mobiles dans l’ensemble des quartiers de Chalon, selon un planning annoncé. Dans ce véhicule, chacun(e) pourra venir facilement à la rencontre de l’élu du quartier accompagné d’un agent de police municipale.

Par ailleurs, nous évaluerons le dispositif Brigade verte afin d’en connaitre la réelle efficacité.

Lutte contre les infractions routières et le bruit

En complément du travail réalisé par la Police Nationale, et dans le respect des lois en vigueur existant, nous proposerons l’achat d’un cinémomètre afin d’effectuer des contrôles de vitesse sur la commune.

Nous demanderons également au Grand Chalon l’autorisation d’utiliser et d’optimiser les outils existants actuellement en son sein quant à la lutte contre le bruit (scooter, quad, moto, etc.).
Nous proposerons l’organisation de points de contrôle mobiles, inopinés mais réguliers, en accord et concertation avec les autorités nationales responsables.

Enfin, à terme, et pour améliorer la qualité de vie des Chalonnaises et des Chalonnais, nous renforcerons les moyens dédiés à la brigade d’intervention de nuit et nous créerons un numéro vert, gratuit et accessible de 22h à 6h du matin, afin d’agir sur les incivilités et nuisances sonores des riverains.

Conditions de travail

Il faudra également veiller à améliorer les conditions de travail des agents devant assurer cette mission de tranquillité publique (policiers municipaux, agents de surveillance de la voie publique (ASVP), agents du réseau VIF, agents du service du stationnement payant, agents du service des objets trouvés.)

À cette fin, changer de locaux sera une nécessité : nous souhaitons en créer de nouveaux, plus grands, plus fonctionnels, mieux adaptés au quotidien des agents et à l’accueil des Chalonnais.

Nous proposerons de lui donner la dénomination de « Maison des droits et devoirs chalonnais », rappelant ainsi à tout un chacun ses obligations et ses droits.

Cela permettra également d’affirmer la considération de toute la population chalonnaise envers nos agents et leurs missions.

Partenariats

Les agents municipaux dédiés à notre tranquillité font un travail de plus en plus difficile, se retrouvant face à des personnes de plus en plus en précarité sociale (addiction, isolement, agressivité etc.). Nous proposerons la nomination d’un référent au sein de la police municipale afin de suivre au plus près ces difficultés.

Nous irons également à la rencontre d’associations qui connaissent bien ces populations pour organiser un meilleur maillage du territoire et une articulation optimisée entre les missions assurées par les uns et les autres (Kairn, Caarud, Croix Rouge etc.).

Nous poursuivrons le travail entrepris au titre du réseau des Violences Intra-Familiales (VIF), dispositif initié par l’État. Nous porterons la proposition de l’Association des Maires de France qui vise à permettre au maire, officier de police judiciaire, de pouvoir recueillir, dans ce cadre uniquement, une plainte.

Si le Contrat Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance est un dispositif devenu indispensable (CLSPD), il est cependant nécessaire de le faire évoluer, en tenant compte des réalités du terrain et en allant au-delà des partenariats existants aujourd’hui.

Nous nous mettrons donc en rapport avec des associations agissant tant sur la prévention de la délinquance que sur le post-sententiel, afin d’être, le plus en amont possible, dans l’anticipation des faits délictueux.

Évidemment, tout ceci ne pourra s’envisager sans avoir au préalable pris l’attache des services de police, de justice et de prévention de la délinquance de notre territoire.

Chaque jour, à Chalon,
défendons notre tranquillité. 

En résumé, CHAQUE JOUR, CHALON ! propose de
  • mettre l’accent sur l’îlotage,
  • évaluer la vidéoprotection afin de la développer efficacement
  • créer un bureau mobile-Police Municipale,
  • lutter contre les nuisances sonores et les infractions routières,
  • donner les moyens nécessaires aux agents pour effectuer leurs missions,
  • créer de nouveaux partenariats pour être au plus près des habitants.
%d blogueurs aiment cette page :