Santé

Se soigner à Chalon

En France, de par la loi, l’organisation du système de santé reste largement centralisée. La commune n’exerce pas de compétence obligatoire. Cependant, une politique volontariste peut se développer à l’échelle du Grand Chalon.

La santé au sein du Grand Chalon

L’Espace Prévention Santé est porté par le Grand Chalon. C’est un lieu ressources ouvert à tous les habitants, associations ainsi qu’aux professionnels exerçant sur le Grand Chalon. Il assure essentiellement une mission d’orientation des personnes et des organismes en matière de santé.

Nous continuerons de participer aux missions que l’Espace Prévention Santé développe et aux actions qu’il porte (déclinaison des actions et politiques nationales, dépistages gratuits, accompagnement des aidants etc.).

Nous veillerons ainsi à avoir toute notre place au sein de la politique publique de santé portée par le Grand Chalon, en lien et dans un souci de solidarité avec les autres communes du Grand Chalon.

Chalon et ses professionnels de santé

Le centre départemental de santé lancé par le Département de Saône-et-Loire est une réussite, répondant très concrètement aux attentes et besoins de notre territoire.

Nous ferons en sorte que ce partenariat soit renforcé.

Cependant, parce que la liberté en matière d’accès aux soins est primordial, nous veillerons, chaque fois que cela sera nécessaire, à défendre la diversité d’accès aux soins (médecine publique ou médecine libérale).

Chalon et son hôpital

Au sein de l’hôpital, le maire est un interlocuteur privilégié.

Cependant, s’il préside le conseil de surveillance, il doit également veiller à faire respecter et appliquer le rôle d’hôpital pivot au sein du Groupement Hospitalier de Territoire (GHT), c’est-à-dire, avec l’ensemble des membres du Conseil de surveillance, veiller à ce que les conditions soient réunies pour accompagner la bonne coordination des soins sur l’ensemble du territoire du GHT, que les professionnels appellent de leurs vœux.

ll s’agit également de veiller à ce que les actions se fassent en partenariat et en équité vis-à-vis des établissements de soins de proximité et dans le respect des prérogatives de chacun.

Il faudra veiller à retrouver des relations apaisées avec l’Agence Régionale de Santé (ARS), afin de travailler à améliorer la qualité des soins, combat qui concerne, au quotidien, chaque patient, chaque famille et chaque professionnel intervenant dans le parcours de soins.

Chalon et l’angioplastie

Si l’on peut souhaiter se réjouir, bientôt, de l’octroi de l’autorisation d’une activité d’angioplastie donnée par l’Agence Régionale de Santé à l’hôpital William Morey, nous devrons, collectivement, rester vigilants sur les moyens qui seront alloués à notre hôpital.

Il s’agit également de défendre l’offre de soins sur le territoire, son évolution en lien avec les besoins de santé ainsi que son adaptation aux évolutions technologiques.

Présider le conseil de surveillance, c’est également mettre en œuvre les actions nécessaires à l’amélioration de la qualité des soins, si légitimement réclamée et revendiquée par l’ensemble des équipes médicales et paramédicales.

Chaque jour, à Chalon, travaillons ensemble, chacun à sa place, avec ses prérogatives et ses moyens, à améliorer les conditions d’accueil des patients et les conditions de travail de nos professionnels.

En résumé, CHAQUE JOUR CHALON propose de
  • participer à la politique publique de santé développée au sein du Grand Chalon,
  • apaiser nos relations avec les structures institutionnelles, en particulier avec l’Agence Régionale de Santé, 
  • veiller à l’amélioration de la qualité des soins et renforcer les partenariats dans un souci de libre accès aux soins.
%d blogueurs aiment cette page :