Maisons de quartier

Un centre social est un équipement de proximité à vocation sociale, accessible à l’ensemble de la population, acteur d’animations de la vie locale et d’interventions sociales en offrant des services aux familles : accueil, animations, activités et interventions sociales collectives et novatrices.
Les Maisons de quartier de notre ville sont également des centres sociaux. Nous disposons ainsi de 5 centres sociaux : Aubépins, Plateau-Saint-Jean, Prés Saint-Jean, Stade, Centre (Centre, Charreaux et Paix).

Maisons de quartiers :
lieu d’échanges et de partage

Nos maisons de quartier doivent rester des lieux repères pour les habitants, des lieux d’émergence de projets. Dans une société où les réseaux sociaux prennent de plus en plus de place, où paradoxalement, la solitude encore bien plus que l’isolement a tendance à s’étendre, il est primordial de conserver et de promouvoir ces lieux d’échanges et de partage, vecteur et créateur de liens entre les habitants, quels que soient leur âge, leur profession ou bien encore leur statut familial (famille, monoparentale ou non, personne en collocation ou bien encore vivant seule).

Si nos maisons de quartier sont des centres sociaux, alors il faut les considérer comme tels.

Rendre aux Maisons de quartier
tout leur sens

Tout d’abord, il s’agira de compléter les équipes là où c’est nécessaire (Stade, Prés Saint-Jean, Centre) afin de pouvoir offrir aux habitants de tous les quartiers de Chalon une équité de traitement dans leur quotidien.

Ensuite, nous souhaitons également rapprocher le service Jeunesse de celui des Maisons de quartiers, ce qui permettra aux agents, dans chaque structure, de reprendre le dialogue et les liens avec les jeunes et leurs familles, parents et grands-parents. 

Enfin, afin de rendre lisible le rôle des Maisons de quartier qui seront ainsi renforcées, nous proposerons aux usagers des différentes activités associatives ou de loisirs de continuer leur pratique dans un lieu plus adapté : la Maison des Associations, qui sera dotée d’un espace de convivialité dédié et accueillant, dans la partie occupée jusqu’à présent par la Mission Locale, celle-ci ayant fait le choix de s’installer en Cœur de ville.

Prioriser nos interventions
pour rétablir une équité
de traitement des usagers

Une attention particulière sera apportée, dans un premier temps, à deux maisons de quartier.

Il faudra imaginer d’autres conditions d’accueil pour la Maison de quartier du Stade, équipement vétuste, et qui, géographiquement, tourne « le dos au quartier ». Cela ne pourra se faire sans une réflexion, à moyen et long terme, commune et partagée, entre L’État, l’Opac, les commerçants sédentaires, les associations œuvrant au quotidien sur le quartier, les agents municipaux et les habitants du quartier, premiers concernés.

Pour ce qui concerne la Maison de quartier du Centre qui aujourd’hui ne bénéficie plus de locaux en centre-ville, ceux-ci ayant été dédiés quasi-exclusivement à l’actuelle Maison de la Famille, nous étudierons la possibilité d’intégrer les anciens locaux de la Banque de France.

Un espace associatif dédié
pour le quartier de la Paix

Ceci fait, nous pourrons regrouper sur le site rue de la Banque, la Maison de quartier du Centre et le service et l’Espace Jeunesse, aujourd’hui situé respectivement square de l’Arquebuse et rue de la Paix.

Cela permettra d’augmenter les possibilités d’occupation de salles sur le site rue de la Paix par les associations qui y sont très actives. En effet, force est de constater que la Maison de Quartier de la Paix n’en est pas une à ce jour (pas d’équipe ni de projet social dédiés répondant aux besoins de ce territoire chalonnais). Autant en tirer les conclusions, jusqu’au bout, et répondre aux réelles attentes des associations qui fréquentent cet équipement et le font vivre, en leur dédiant l’usage de ces locaux. Cela participera au maillage du territoire entre la Maison des associations, au Prés Saint-Jean, le Pôle Langevin au Stade et l’équipement de la Paix.

Maisons de quartier,
lieux de création et de
promotion sociale et intergénérationnelle

Les Maisons de quartier sont une porte d’entrée idéale pour que les familles puissent y trouver les premières réponses aux interrogations, souvent très concrètes, relatives aux droits et devoirs liés à l’éducation (responsabilisation, transmission, équilibre entre les liens d’autorité nécessaires au sein de la famille et le respect des droits de l’enfant, etc.).

Il doit en être de même pour ce qui concerne les questions liées à l’enfance et à la petite enfance, en lien avec les services du Grand Chalon qui en a la compétence, à la jeunesse, à l’adolescence ou bien encore aux liens intergénérationnels en partenariat avec la Maison des Seniors.

Mais pour cela, il faut être en capacité de créer une dynamique nouvelle afin de susciter l’envie des habitants, jeunes et moins jeunes, de franchir à nouveau les portes des Maisons de quartier.

Aussi, nous proposerons, pour « relancer la machine », de créer un challenge inter-maisons de quartier annuel.

Il s’agira pour chaque Maison de quartier d’imaginer, en concertation avec les habitants, et en collaboration avec les partenaires qu’ils auront sollicités s’ils le souhaitent (autres services municipaux, conseils consultatifs locaux (quartiers, jeunes, sages, citoyens) ou régies de quartier, associations, Mission locale, etc…), un projet de création (culturel, sportif, solidaire etc…) par année scolaire. Les projets ainsi réalisés seront présentés lors d’une journée festive, ouverte à tous, en fin d’année scolaire.

Nous proposerons que les habitants, jeunes et moins jeunes, via les Maisons de quartier et les écoles, s’inscrivent dans les journées citoyennes portées par le Grand Chalon comme cela se fait dans les autres communes de l’agglomération.

D’autres projets pourront évidemment voir le jour, selon les propositions des habitants, relayés et enrichis par le savoir faire et les compétences des agents des Maisons de quartier, afin de revenir aux fondamentaux des centres sociaux : la création de lien entre les habitants, la valorisation de leurs compétences et la promotion de la cohésion sociale.

Patrimoine bâti

Nos Maisons de quartier sont également des lieux qui accueillent d’autres partenaires institutionnels ou associatifs (Travailleurs sociaux, Mission locale, écrivain public (Grand Chalon) etc.). Afin de leur permettre de travailler dans de bonnes conditions et ainsi faciliter leur quotidien, nous proposerons l’installation dans chaque maison de quartier d’au moins un bureau, pouvant bénéficier d’un accès Wifi gratuit.

Cet espace pourra également accueillir des personnes, jeunes ou moins jeunes, en recherche d’emploi pour des entretiens d’embauche dématérialisés.

Cela permettra également d’imaginer en partenariat avec le Grand Chalon et d’autres partenaires intéressés une politique publique volontariste pour lutter contre la fracture numérique.

Partenariats

Forts de ces missions retrouvées au sein des Maisons de quartier, nous demanderons aux partenaires naturels des centres sociaux, dont la Caisse d’Allocations Familiales, UDAF, etc. de s’impliquer à nouveau à nos côtés, dans un dialogue respectueux des prérogatives des uns et des autres.

Chaque jour à Chalon,
créons les liens entre les habitants
pour un meilleur vivre ensemble.
En résumé, CHAQUE JOUR, CHALON ! propose de
  • promouvoir et consolider le rôle des cinq Maisons de quartier (Aubépins, Plateau Saint Jean, Prés Saint-Jean, Stade, Centre),
  • rapprocher le Service Jeunesse de celui des Maisons de quartier, 
  • apporter une attention particulière dans un premier temps à deux Maisons de quartier (Stade et Centre),
  • dédier l’équipement situé rue de la Paix à un usage associatif, 
  • créer un challenge inter-Maisons de quartier afin de créer une dynamique nécessaire à la création des liens entre tous les Chalonnais(e)s,
  • adapter les Maisons de quartier à l’usage du numérique pour améliorer les conditions de travail des partenaires et lutter contre la fracture numérique pour les usagers concernés, 
  • renforcer les partenariats nécessaires au fonctionnement et au développement des Maisons de quartier de notre ville.

%d blogueurs aiment cette page :